Le Pavillon Joseph Ho-Ten-You


© Floriane Sandreschi, FlorianeShots

L’architecte Florence Le Gall réalise l’aménagement muséographique du Pavillon Joseph Ho-Ten-You
à Cayenne.

Baptisé en hommage à un homme politique guyanais défenseur de l’éducation et de l’émancipation guyanaise, le Pavillon Joseph Ho-Ten-You est un lieu dédié à la richesse culturelle de la Guyane et vise à sensibiliser dès à présent les publics aux patrimoines matériels et immatériels. Par son emprise au sol et son histoire, il est un espace incontournable au cœur même de Cayenne. Situé à l’entrée de l’ancien hôpital Jean Martial, édifié en 1821 et inscrit aux monuments historiques depuis 1992, il s’inscrit dans la vocation patrimoniale large du site, qui accueille au sein d’un établissement public unique divers services patrimoniaux et culturels.|Florence Le Gall|

Florence Le Gall a réalisé la scénographie du Pavillon suite à l’appel d’offres remporté par l’ATELIER en juillet 2012. Pour cet espace de moins de 400 m², préfiguratif de la future Maison des Cultures et des Mémoires de la Guyane, l’enjeu était de mettre en avant les collections du Musée des Cultures Guyanaises, du Musée Alexandre Franconie, des Archives Départementales ainsi que les services de l’Inventaire et de nouvelles structures – Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC), pôle du plurilinguisme & cinémathèque. Ces institutions sont en effet les éléments constitutifs majeurs d’une approche synthétique, complémentaire et transversale du patrimoine.

Une scénographie au service de la simplicité et de la découverte

L’entrée de l’exposition, organisée en neuf espaces, se fait au centre du pavillon. La scénographie a été conçue comme un dispositif au service des objets, du propos, privilégiant la clarté et la simplicité de l’expression architecturale. Florence Le Gall a fait le choix de permettre au visiteur un parcours continu, fluide d’un espace à l’autre, mais également rythmé. Les divers aménagements se calent dans les trames du bâtiment. Chaque salle est accompagnée d’une paillasse didactique le long de la façade.

L’écriture scénographique est contemporaine. Elle traduit les différents espaces qui constituent un musée et les institutions qui le composent, qu’elles soient habituellement visibles ou pas : d’un côté, les espaces naturellement ouverts au public (expositions permanente et temporaire); de l’autre, les réserves, le laboratoire ou le bureau du chercheur, cette face cachée de la culture, dévoiler pour en illustrer l’accessibilité. Au centre, une estrade couverte en échafaudage de chantier est destinée aux ateliers pédagogiques et fait face aux bâtiments en cours de restauration, qui accueilleront la future Maison des cultures et des mémoires de la Guyane. Le Pavillon Joseph Ho-Ten-You devient ainsi une porte d’entrée vers l’avenir de ce lieu culturel guyanais majeur.

Une réponse adaptée aux contraintes particulières du projet

Pour ce projet, Florence Le Gall a du répondre à des contraintes budgétaires, climatiques et programmatiques fortes. D’où un choix de matériaux durables sans être précieux. Le bois de palette et le contreplaqué sont utilisés à l’intérieur du bâtiment afin d’exprimer le transfert des collections au moyen de caisses qui se font tantôt vitrine, tantôt socle. A l’extérieur, c’est le contreplaqué bakélisé, bois de coffrage, qui est utilisé pour traduire le projet en chantier. Côté graphisme, le pochoir est privilégié afin de renforcer l’identité de la caisse de transport. La culture est ainsi assimilée au voyage, au changement.



A propos de Florence Le Gall

Florence Le Gall travaille en Martinique depuis 2008. Diplômée en 2000 de l’école d’architecture Paris La Seine (UP9), elle a exercé à l’Atelier de l’Île Paris jusqu’en juillet 2008 sur des projets d’architecture relatifs à des équipements culturels (Cinémathèque Française, Musée d’Orsay) et, en tant que scénographe, sur diverses expositions au Musée Guimet, à la Bibliothèque Nationale de France, au Musée d’Orsay ou encore au Musée des Arts et Métiers.

En 2011, après une première expérience en Martinique au sein du cabinet Lorenzo Architecture, elle crée L’Atelier afin de répondre depuis la Martinique aux besoins particuliers des équipements culturels, en particulier des musées.


A propos de L’Atelier

L’ Atelier inaugure en 2010 l’exposition «Flore - raisons nouvelles», puis «Out & Bad vs Cheap & Clean» au CMAC (2012), «Denise Colomb» à la DAC Martinique (2013), l’espace muséal Aimé Césaire à Fort de France (2013), l’exposition «Mémoires, Photographies, Monuments» à la DAC Martinique (2014).

L’Atelier développe aujourd’hui ses activités dans d’autres territoires de la zone Antilles Guyane, en particulier la Guyane, dans des bâtiments classés Monument Historique. Il inaugure en septembre 2014 le Pavillon Joseph Ho-Ten-You, situé à Cayenne, avant le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine à St Laurent du Maroni (Guyane), en novembre. Des projets pour lesquels L’Atelier s’entoure de compétences complémentaires : le BET Egis, la graphiste Claude Champion Benzrihem et l’éclairagiste Stéphanie Daniel qui devient un partenaire privilégié.


Ouverture Octobre 2014

Maître d’ouvrage : Conseil Général de la Guyane

Maîtrise d’oeuvre : Florence Le Gall, architecte - scénographe

Stéphanie Daniel, éclairagiste

Claude Champion Benzrihem, graphiste

Programme : Aménagement muséographique du pavillon Joseph Ho-Ten -You, pavillon de

préfiguration de la Maison des Cultures et des Mémoires de la Guyane.

Surface : 377m². SHON

Montant des travaux : 308 000€ HT

Contact presse : Florence Le Gall

+596 (0)6 96 76 75 52

legall.florence@gmail.com

www.archi-l.fr

Recent Posts
Featured Posts

© 2014-2015 Archi'L • Tous droits réservés | Plan du SiteCrédits & Mention Légales