CIAP de Saint Laurent du Maroni

Ville Saint Laurent du Maroni, Guyane • 974

scénario_1_plan.jpg

scénario_1_axo.jpg

scénario1.jpg

scanario 2 plan.jpg

scénario_2_axo.jpg

scénario_2_coupe.jpg

scénario_3_plan.jpg

scénario_3_axo.jpg

scénario_3_coupe.jpg

scénario_3_vue.jpg

LE PROGRAMME DU CIAP 

Le programme du CIAP, la répartition du contenu muséographique ont été faits en fonction des spécificités architecturales et patrimoniales du site afin de le conserver et le préserver. Les dispositifs d’accessibilité mis en place afin que le programme s’adapte à l’architecture des cases visent non pas à les altérer mais à apporter une plus value à l’existant. Enfin les espaces sont considérés comme réversibles. 

 

Case entrée droite 

RDC & R+1 L’accueil, l’introduction aux expositions,le snack, l’administration 

Anthropométrie, Cuisine, Chapelle 

Exposition permanente liée au bagne de Guyane, 

 

Case 12 RDC / R+1 

Exposition permanente liée au territoire « La ville hier et aujourd’hui» 

 

Case 11 RDC / R+1 

Scénario 1 

Les ateliers du Patrimoine 

Exposition permanente, Portraits de migrants 

Scénario 2 

Les ateliers du patrimoine 

Lieu de stockage 

 

Case 2 RDC / R+1 

Espace d’exposition, mythes et imaginaires du bagne 

Case témoin, l’occupation des cases au temps du bagne 

 

Case 1 RDC / R+1 

Scénario 1 

Case témoin l’occupation des cases par les saint-laurentais 

Espace de stockage et lieu de conférence 

Scénario 2 

Case témoin l’occupation des cases par les saint-laurentais 

Portraits de migrants 

 

Case 3 RDC/R+1 

Espace de réserve et de consultation 

 

AMENAGEMENTS INTERIEURS

A chaque fois que cela a été possible des aménagements intérieurs ont été apportés afin de limiter les circulations verticales entre le RDC et le R+1, tout en permettant l’accessibilité aux cases par tous. 

 

Case entrée droite : 

• Accès au RDC grace à la plateforme PASS DOME3  

• Création d’un sanitaire et d’un grand bureau en RDC conformes aux normes handicapés

• Réalisation d’un platelage bois sur le sable de la terrasse

 

Salle Anthropométrie : 

• Rampe d’accès en bois 

• Sol en platelage bois afin de relier l’anthropométrie et la cuisine. L’irrégularité du sol en en pierre est gommé masi visible ponctuellement

 

Salle Cuisine : 

• Rampe en platelage bois entre la cuisine et la chapelle afin de créer une continuité dans le parcours. Le sol en bois devient un élément scénographique récurent qui dépasse le cadre de l’accessibilité handicapé. 

 

Salle Chapelle : 

• Platelage bois sur le sol en pierre, ses irrégularités sont gommées mais restent visibles  ponctuellement. 

• Rampe de sortie bois

 

Cases 01,02,11,12 : 

• Les cases concernées par les expositions sont munies en rdc en fond de bâtiment de sanitaires 

• L’accés aux expositions en R+1 est l’objet de l’étude 

 

Case 03: 

• Accès au RDC grace à la plateforme PASS DOME3  

• Création d’un sanitaire et de 2 postes de travail en RDC conformes aux normes handicapés

 

ENJEUX

Deux enjeux sont à distinguer l’enjeu patrimonial et l’enjeu scénographique. 

L’enjeu scénographique porte sur l’accessibilité aux cases en R+1 de façon à permettre une circulation fluide entre les espaces muséographiques. 

L’enjeu patrimonial porte sur la conservation des vestiges archéologiques des cases 1, 2 et 3 – non présents au sein des cases 11 et 12- en proposant des solutions non destructives. 

Ce document propose 3 scénarios devant être un appui à la décision. Ils intègrent les impacts architecturaux et financiers sur les bâtiments et le site dans sa globalité. 

2014 - 

La Ville de Saint-Laurent du Maroni a été labellisé Ville d’ Art et d’Histoire en 2007, à ce titre, la municipalité a fait le choix de mettre en place au sein du Camp de la Transportation, son centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine. Le Camp de la Transportation a été classé au titre des monuments historiques le 14 février 1995. 
Construit à la charnière du 19ème et du 20ème siècle, il fut le lieu de détention des populations transportés jusqu’en 1949. La restauration du site entamée en 1992, se termine aujourd’hui. Seule une case reste à restaurée. Dans le cadre d’un projet culturel proche des centres culturels de rencontre, le camp de la Transportation accueille aujourd’hui un théâtre, une scène conventionnée, une salle d’exposition dédiée à l’art contemporain, ainsi qu’une bibliothèque. Le Centre d’Interprétation s’insère dans cette dynamique existante et occupera les lieux suivants : 
Cases doubles ( 11, 12, 1, 2, 3, entrée droite ), salle cuisine-anthropométrie-chapelle. Conformément aux préconisations de la Direction de l’Architecture et du Patrimoine, le CIAP est composé des services suivants : lieu d’accueil, ateliers du patrimoine adultes et enfants, salle d’expositions, centre de documentation et de consultation. 
 
La réhabilitation intérieure, l’accessibilité des bâtiments devra être pensée en amont de la mise en place d’une scénographie permanente ou temporaire en vu de répondre au mieux à l’adéquation bâtiment et contenu. L'étude réalisée vise la définition des équipements nécéssaires des cases pour assurer l’accueil des nouvelles affectations en liaison avec l’accès aux personnes à mobilité réduite sur l'ensmble du site.

Coût de l’étude :

Maître d’ouvrage : 

Maîtrise d’oeuvre : 

BET :

Programme : 

Surface : 

25 000€,

Ville de Saint Laurent du Maroni

Florence Le Gall, architecte/scénographe

Egis

Etude d'accessibilité pour le CIAP 

2000 m²

CIAP de Pointe-à-Pitre
CIAP de Pointe-à-Pitre
CIAP de Pointe-à-Pitre
Grande Savane
Grande Savane
Grande Savane
Revenir en haut
Revenir en haut
Revenir en haut

© 2014-2015 Archi'L • Tous droits réservés | Plan du SiteCrédits & Mention Légales