Bureau d'Aimé Césaire

Maire de Fort-de-France, Martinique • 97200 

2009 - inauguré

Le 26 juin 2013, date
du centième anniversaire de la naissance d’Aimé Césaire, poète et homme politique de Martinique, a été inauguré un espace muséal et mémoriel dans le dernier bureau qu’il a occupé au premier étage de l’ancien hôtel de ville de Fort-de-France. C’est un espace de 112 m² qu’Aimé Césaire a occupé de 1956 à 1976 comme maire avant de rejoindre un nouveau bureau au centre administratif municipal. Il a retrouvé son espace de travail initial comme maire honoraire à partir en 2001.

Lieu de mémoire et de témoignage de sa vie, le bureau cherche à restituer certaines facettes de la personnalité d’Aimé Césaire à travers l’univers de son dernier espace de travail.

 

Muséographie

L’intervention se développe à l’extérieur et à l’intérieur du bâtiment. La muséographie vient s’inscrire dans un volume modifié. 

La cloison entre le secrétariat et le bureau est démolie afin de laisser place à une ligne de vitrines qui créent une mise à distance entre les deux pièces qui ne forment plus qu’une.

 

Le visiteur entre dans l’espace muséal par une antichambre, l’ancien secrétariat. L’espace est intime, l’éclairage est ponctuel. Il y règne un sentiment de recueillement, seul résonne le bruit de la machine à écrire. Aimé Césaire écrit au Maire de Fort-de-France M Letchimy. Il lui remet l’ensemble des objets du bureau afin qu’il puisse comme il le souhaite créer un espace muséal. La légitimité du lieu faite l’exposition démarre. 

L’espace s’ouvre sur le bureau, l’instant est figé, A. Césaire pourrait arriver d’un moment à l’autre. Les objets n’ont pas bougé seul le fauteuil est vide. L’émotion nous enveloppe. Le bureau est clair, lumineux. 

 

C’est un vrai capharnaüm renforcé par le traitement très contemporain et sobre de l’antichambre. 

Gardée en l’état la pièce qui met en espace la pensée et l’œuvre de Césaire immerge le public dans l’atmosphère politique et diplomatique de l’écrivain. Sculptures, peintures, gravures, livres et manuscrits, photographies anciennes & contemporaines, le plus souvent offerts par des visiteurs de passage, souvenirs personnels y rendent sa présence palpable. 

 

Des objets phares ponctuent la mise à distance et illustre la vie et l’œuvre d'Aimé Césaire, dans chaque vitrine, un carnet, un stylo plume et des lunettes. 

Plus qu’un bureau, c’est l’histoire qui est mise en vitrine avec des objets authentiques parmi lesquels une édition  originale d’un Cahier d’un retour au pays natal. Le visiteur a une vision global du bureau, il peut presque le toucher. Une voix résonne.

Coût de l’étude :

Maître d’ouvrage : 

Maîtrise d’oeuvre : 

 

Programme : 

Surface : 

60 000 € HT valeur 2009

Ville de Fort-de-France

Florence Le Gall, architecte/scénographe

Stéphanie Daniel, éclairagiste

Concours gagné en 2009

120 m²

Grande Savane
Grande Savane
Grande Savane

© 2014-2015 Archi'L • Tous droits réservés | Plan du SiteCrédits & Mention Légales